Intégrez le Master 2 MEEF option "Pratiques numériques en éducation"

Vous souhaitez apprendre à construire des médiations éducatives en lien avec les enjeux du numérique et l'éducation aux médias ? Vous recherchez une formation d'un an dans le cadre de la formation continue, validant un diplôme de rang national ?

De l’intimité dans les corrections

De l’intimité dans les corrections

Pourquoi une copie vaut 12/20 et pas 15/20 ?

L’importance du « feedback » est souvent soulignée dans les articles sur les apprentissages scolaires. Mais rares sont les étudiants qui réussissent à mettre à profit  les corrections de devoirs. Pourquoi ? Ont-ils suffisamment d’informations dans les copies ? Comment interprètent-ils les commentaires écrits ?

Dans ce billet, on fait l’expérience de l’utilisation du média audio numérique pour faciliter l’aspect formatif des évaluations.

La place du média audio dans les corrections.

Le feedback via le média audio est utilisé avec un groupe d’étudiants en BTS ABM.

 Ils réalisent individuellement, en Travaux Pratiques, un compte-rendu numérique présentant l’analyse de leurs résultats. L’évaluation de ce travail fait l’objet d’un document audio individuel permettant à l’étudiant de corriger son écrit.

Les objectifs de cette correction personnalisée à écouter sont :

  • Etendre le contenu informatif, expliciter les conseils pour progresser et apporter un regard réflexif.
  •  Permettre à l’élève de rédiger lui-même la correction de son travail
    • En s’appropriant les informations orales par la prise de notes
    • En s’appropriant les critères de réussite

Un outil pertinent pour le feedback

Les enregistrements font en moyenne 2’30. Tous les étudiants ont écouté au moins une fois leur enregistrement. Ils ont corrigé leur travail sans difficulté pour la plupart d’entre eux.

Le document audio a permis d’augmenter le contenu informatif du feedback car

  • Il n’est pas limité par l’espace copie,
    • Il est additionné de tout l’univers non verbal qui joue un rôle important dans la compréhension.
    • Il peut facilement soumettre une réflexion grâce à l’intonation bienveillante (écrit laisse le doute du reproche)
    • Il est écouté de manière linéaire.

L’utilisation du média audio – en opposition à la copie annotée par le correcteur – demande à l’apprenant de passer par la prise de notes. Dans les Actes du séminaire Paré, Thierry Olive Recueil séminaire AIPU-PaRé (1).pdf  (2016) rappelle l’importance de la prise de note dans les apprentissages. En effet, à l’écoute du document audio, les étudiants sont sensibles à des signaux tels que la tonalité, le rythme, la fluidité de paroles ou les changements de prosodie qui permettent la compréhension et guident la sélection et l’organisation des informations à prendre en notes.

Le contexte sociale et relationnel entre auditeur (ici étudiant) et l’émetteur (enseignant) aura un impact sur la perception du discours. En effet, la prise en compte de l’auditoire au moment de la création du document audio renforce le lien entre locuteur et auditeur. Il existe une véritable interaction entre les deux acteurs même si le sens unidirectionnel du discours est à prendre en compte.


Les limites

Pour que ce feedback audio soit efficace, il est nécessaire que l’étudiant bénéficie de conditions d’écoute confortables :

  • Audio de bonne qualité
  • Ecoute au calme ou avec un casque
  • Réécoute, pause et retour en arrière possibles
  • Prise de note simultanée

Roussel dans son rapport pour le Cnesco, souligne la difficulté pour certains élèves d’appréhender l’aspect linéaire des informations. Prendre la décision de faire pause ou retour en arrière représente une charge cognitive.

 Conclusion

Pour l’étudiant, le fait de pouvoir écouter l’enseignant s’adresser à lui pour proposer des pistes de réflexion et fournir des conseils pour progresser, présente à la fois des avantages pédagogiques mais aussi un sentiment de reconnaissance du travail fourni et témoigne de l’attention que l’enseignant lui porte

Christelle

Leave a Reply